Une fête de la musique écologique !

Cette date du 21 juin est l’occasion de se retrouver dans les rues pour fêter le passage à l’été. Une bonne occasion de penser, aussi, écologie.

Une initiative lancée en 1982

Si le musicien Joël Cohen avait lancé, en 1976, un premier projet pour Radio-France, c’est Jack Lang, ministre de la culture qui, le 21 juin 1982 mit en place un projet initié par Maurice Fleuret, lui-même organisateur de festivals.
A l’origine, cette fête était l’occasion, pour chacun, de descendre dans la rue avec son instrument. Petit à petit, elle s’est traduite en un gigantesque festival qui se tient dans toutes les grandes villes de France et, même, de nombreux villages. Elle a, aussi, gagné plus d’une centaine de pays dans le monde.

La musique peut aussi être solidaire

Fairplaylist, une association créée en 2003 visant à soutenir la musique solidaire et éthique, mène de nombreuses actions qui favorisent la création musicale. Parmi les valeurs de cette association on retrouve notamment le respect du travail accompli et celui de l’environnement, la coopération entre tous les intervenants, depuis le créateur jusqu’au consommateur, et aussi la pérennité de la diversité musicale.

Un 21 juin qui respecte la nature

Une fête écologique, c’est aussi prendre soin, à cette occasion, de ne pas gaspiller, notamment en termes d’énergie. Les lampes équipées d’ampoules à LED par exemple pourront apporter un peu d’originalité à ces festivités.

Penser économie durable entre aussi en compte. Les participants, depuis le public, avec des gourdes écologiques, sans phtalates ni BPA, de différentes contenances pour grands et petits, jusqu’aux artistes utilisant des instruments de musique écolos, conforteront cette idée de respect de la nature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free