Une micro-crèche Zéro Déchets comment ça marche?

Maïté s’est lancée dans le projet fou de mettre en place une micro-crèche éco-responsable et zéro déchets à Sombernon (Côte d’or): La cabane des lutins.

Une micro-crèche a des capacités inférieures aux structures collectives : dix enfants de moins de 6 ans maximum et trois professionnels de la petite enfance sont dévoués aux bambins. Les locaux sont sécurisés et assez spacieux pour accueillir les enfants (une maison, un appartement ou un local municipal). La gestion est ouverte aux particuliers, communes, établissements publics, associations, entreprises. Afin de pouvoir ouvrir une micro-crèche, il faut avoir l’accord préalable du président du Conseil Général du Département, ainsi que l’avis favorable de la protection maternelle et infantile. Le zéro déchets est un mode de vie qui refuse la surconsommation de notre société et la pollution environnementale qui en découle, c’est consommer de manière responsable et durable.

 

Bonjour Maïté et merci de bien vouloir répondre à nos questions. Comment t’es venue cette idée, d’une part d’ouvrir une micro-crèche, et d’autre part de te lancer dans le défi zéro-déchets?

J’ai découvert lors d’un stage professionnel le fonctionnement d’une micro crèche qui m’a de suite plu et intéressé. La possibilité de faire découvrir la collectivité aux touts petits, dans un cadre familial et bienveillant. Après avoir travaillé plusieurs années avec des publics d’enfants très différents et de tous âges en tant qu’animatrice, j’ai eu envie de créer mon propre emploi, qui me permettrait à la fois d’avoir un travail stable, de gérer une équipe, et d’accompagner l’enfant dans son développement global autour de valeurs importantes pour moi.

Pendant les 4 années de création de cette micro crèche, j’ai commencé à adopter un mode de vie différent dans mon quotidien en commençant par le souhait de ne plus utiliser de produits cosmétiques dangereux pour ma santé mais également et surtout pour l’environnement. Je suis donc passé progressivement aux produits naturels, mais les compositions n’étaient pas encore parfaites pour moi. En me renseignant, j’ai découvert la possibilité de fabriquer ses produits cosmétiques soi même, mais les différentes recettes souvent ratées, et m’obligeaient à acheter toujours plus de produits, pour au final n’en fabriquer qu’un seul. J’ai entre temps découvert, par hasard, le livre zéro déchets de Béatrice Johnson qui a été le véritable point de départ de ma démarche. J’ai assisté à une de ses conférences et je me suis dit que même s’il était compliqué pour moi, pour nous (mon mari et moi) d’être aussi parfaits qu’elle, on pourrait facilement réduire la plupart de nos déchets.J’ai donc commencé, petit à petit, à changer certaines de mes habitudes et c’est devenu comme une évidence que j’appliquerai ce mode de vie également dans mon travail.

La première chose que j’ai pensé à mettre en place ont été les couches lavables. La micro crèche ne sera, malheureusement, jamais totalement zéro déchets car de nombreuses réglementations sur l’hygiène m’obligent à utiliser par exemple, des gants en latex, des mouchoirs en papier, mais tout ce qui peut être réduit ou supprimé l’est.

 

 

Concrètement, qu’est-ce que le zéro déchets implique dans ton quotidien à la crèche ? Couches lavables, mobilier durable, alimentation bio, gestion de l’eau?

La micro crèche a ouvert ses portes il y a 1 an, en utilisant les couches lavables, en triant au maximum ses déchets, en achetant les compotes sous forme de pot en verre plutôt qu’en plastique, en utilisant une serviette propre à chaque enfant lors du change plutôt que du papier hygiénique jetable, en utilisant des gants de toilettes plutôt que des cotons, en achetant des jouets de seconde main…La micro crèche fournit les goûters qui sont au maximum issus de l’agriculture biologique. J’aimerais qu’ils soient d’avantage locaux plutôt que Bio, mais c’est encore difficile par ici.

Nous apprenons aux enfants à ne pas laisser couler l’eau trop longtemps et ils arrosent le jardin avec de l’eau de pluie, et nous utilisons pour les activités manuelles un maximum de matériaux de récupération. Depuis peu, nous avons un compost communal, je pense donc que nous l’utiliserons, mais pour le moment nous avons très peu, voir pas de déchets compostables.

 

 

Comment les parents réagissent-ils? Est-ce qu’ils viennent à la crèche parce qu’elle est zéro déchets?

Je ne pense pas que les parents viennent à la micro crèche car celle-ci est respectueuse de l’environnement, mais beaucoup nous disent qu’ils aiment les valeurs que nous véhiculons. Seulement deux enfants utilisent les couches lavables à la maison, mais leurs parents ont fait ce choix avant de connaître le fonctionnement de la micro crèche, et donc ils sont ravis de pouvoir poursuivre l’utilisation de leurs couches lavables ici. Mais aucune autre famille n’a décidé d’essayer ou de poursuivre l’utilisation des couches lavables à la maison…

 

Est-ce que le fait de sensibiliser les enfants au zéro déchets a une répercussion sur les parents?

Les enfants sont trop petits pour se rendre compte de l’impact qu’ils ont en triant ou en faisant attention à l’utilisation de l’eau. Mais nous espérons qu’ils gardent certains de ses réflexes en grandissant. Etant installés en campagne, les parents y sont quand même sensibles. Les repas sont fournis par les familles et ceux-ci donnent à leurs enfants majoritairement des plats maison ou des petits pots bio.

 

 

 

Merci à Maïté de bien avoir voulu répondre à nos questions. Et vous ça vous inspire une crèche zéro déchets ?

 

One thought on “Une micro-crèche Zéro Déchets comment ça marche?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free