Vers une huile de palme durable ?

Biscuits, soupes, chocolat, fruits secs, chips, mayonnaise, plats cuisinés, laits infantiles… Un produit alimentaire industriel sur deux contient de l’huile de palme. Les raisons de ce succès ? Peu coûteuse, elle présente une bonne stabilité à très haute température, ne rancit pas avec le temps et confère aux aliments une texture croustillante. Le revers de la médaille ? En Indonésie, la destruction de la végétation et des forêts pour planter des palmiers provoque l’émission de 1,8 milliard de tonnes de CO² chaque année, soit 4% des émissions mondiales annuelles. Ce désastre écologique menace à court terme la biodiversité végétale et la survie d’espèces animales comme les orangs-outangs. A Sumatra, leur population a chuté de 91% en un siècle.

Face à ce constat alarmant, des industriels de l’agroalimentaire ont décidé de lancer "une Alliance" pour une huile de palme "durable". Ils s’engagent à utiliser, dès 2015, une huile produite avec certaines garanties sociales et environnementales. L’alliance est composée de six entreprises, dont Ferrero, Nestlé ou Unilever, et de trois organisations professionnelles. "Elles s’engagent à utiliser d’ici [à] 2015 une huile de palme qui réponde aux critères de durabilité définis par la RSPO [Table ronde pour une huile de palme durable]", précise l’Alliance dans un communiqué. La RSPO, créée en 2003, réunit des producteurs et des distributeurs d’huile de palme, des scientifiques et des ONG. Depuis 2011, l’organisation délivre un label certifiant que les cultures ne se font pas au détriment de la forêt primaire et que les droits fondamentaux des populations locales sont respectés.

Actuellement, près de 15 % de l’huile de palme produite est certifiée durable par la RSPO, parfois critiquée pour ses critères d’attribution et ses contrôles jugés trop laxistes. Les ONG, occidentales pour la plupart, l’accusent de servir de caution aux pratiques dévastatrices de la filière. Selon l’Alliance, la France consomme environ 130 000 tonnes d’huile de palme par an, dont environ un quart est certifiée par le label RSPO.

Crédit photo : © dolphfyn – Fotolia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free