Viéco, le premier biberon en matière végétale

Depuis 2010, il est interdit de vendre en France des biberons contenant du bisphénol A. Quels problèmes posaient cette substance ?
Le bisphénol A est un composant chimique du plastique qui agit comme perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il modifie le fonctionnement du système hormonal. Les conséquences sont multiples : troubles de la reproduction, problèmes d’obésité, diabète, apparition de cancers… Sa toxicité a été prouvée par de nombreuses études. Depuis le 1er janvier, son utilisation est interdite sur tous les contenants alimentaires (bouteilles en plastique, canettes ou boîtes de conserve), ce qui est une bonne chose, mais par quoi a-t-il été remplacé ? Aujourd’hui, de nouvelles études s’alarment des dangers de ses substituts (l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement en a recensé 73) tout aussi toxiques, comme le bisphénol S ou F.

Difficile de s’y retrouver quand on est parent…
Au contraire ! A l’heure actuelle, seuls deux types de biberons sont perçus 100% sains : les biberons en verre et les biberons que nous proposons, en matière végétale. Le seul souci avec les biberons en verre, c’est qu’ils sont fragiles et lourds, ce qui ne facilite pas la préhension des plus petits. Chez Viéco, nous avons donc créé une matière que personne ne connaissait, appelée « Biobased », aussi sécurisée que le verre et aussi solide que le plastique, mais végétale.

Comment avez-vous fait ?
Pendant cinq ans, nous avons retravaillé le PLA, une matière biodégradable faite à partir d’amidons de plantes. Sa résistance à la chaleur et sa durée de vie n’étaient pas suffisantes pour intégrer des articles de puériculture (il est plutôt utilisé pour fabriquer des sacs ou des bâches). En améliorant la formule et en y ajoutant des composés 100% naturels, nous avons mis au point cette nouvelle matière végétale, capable de résister à de fortes amplitudes de températures (de -20°C à +100°C) et adaptée pour accueillir des contenants alimentaires. Pour s’en assurer, nous avons passé toute une série de tests avec succès : métaux lourds, phtalates, bisphénol, etc. Nous sommes allés au-delà des normes en vigueur. En usage intensif, sa durée de vie est de 2 ans et demi. Après, elle peut être mise au compost.

Au-delà des caractéristiques techniques, le design des produits a aussi été étudié…
Oui, il était important que nos produits soient à la fois esthétiques et ludiques. Nous avons imaginé trois gammes (Mignon, Nature et Élégant) qui répondent au mieux aux besoins des mamans et des bébés de 0 à 8 mois et au-delà. Tout est fait pour accompagner l’apprentissage de bébé : la forme facilite la prise en main, la tétine en silicone s’adapte à la bouche en reproduisant la forme du sein maternel… Le tout, sans oublier les mamans car, quand elles allaitent, elles ont besoin de s’hydrater en permanence. En buvant dans des bouteilles en plastique, elles sont susceptibles d’ingérer du bisphénol et de le transmettre au bébé. Pour répondre à cela, nous avons développé pour elles une gamme de tasses design dans notre matière 100% naturelle. Et parce que la responsabilité sociétale des entreprises est importante pour Viéco, tous nos produits sont dessinés et fabriqués en France.

Quels sont vos projets ?
Nous sommes très soucieux de la santé des plus petits. Rien qu’en France, 10% des petites filles sont affectées par les perturbateurs endocriniens. Nous aimerions donc proposer, à terme, une alternative saine à tous les composés chimiques qui sont en contact avec leur peau ou impliqués dans leur alimentation : vêtements, bols, couverts, assiettes… Le travail est colossal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Spam protection by WP Captcha-Free